Le Scarabée

Accueil > Contributions > P2P : La France s’enlise, l’Espagne rigole, l’Europe s’enrhume

P2P : La France s’enlise, l’Espagne rigole, l’Europe s’enrhume

vendredi 18 mars 2005, par Le Scarabée

Pendant que la rue manifeste son ras-le-bol collectif, pendant que le gouvernement empoté de sa morgue habituelle cherche à minimiser l’importance des mouvements tout en rassurant avec des propos mensongers le quidam, pendant ce temps précieux deux nouvelles tombent. Elles concernent le chargement via les réseaux P2P.

Un jeune « pirate » Aveyronnais de 22 ans a été relaxé par la cour d’appel de Montpellier qui confirme le jugement rendu du tribunal de grande instance de Rodez. Une grande première dans cette bataille entre internautes amoureux de l’échange culturel et les très mercantiles lobbies industriels d’une culture à ranger au rayon des consommables.

Poursuivi pour « contrefaçon d’oeuvre de l’esprit », (rien que çà !) le ministère public avait requis 5000 euros. Très cher payé pour un départ dans la vie, surtout pour n’avoir téléchargé que 488 films.

17 grandes sociétés de production de films et d’édition s’étaient portées partie civile pour saboter l’avenir de ce jeune-homme.

Sale journée pour ces inquisiteurs. Mais bien décidés à ne pas perdre la face, ils demandent un pourvoi en cassation.

Cet acharnement destructif est le reflet d’une société qui oublie sa jeunesse, enferme ses vieillards et met un voile sur les exclus.

Mais une brèche est bel et bien ouverte dans ce système de pénalisation, et l’on ne peut que s’en réjouir.

Parmi les sociétés plaignantes nous vous glissons quelques nom : Columbia Pictures Industries, Disney Enterprise, Dreamworks, Gaumont Columbia, MGM Entertainment, Paramount ou encore Warner Bros.

Lisez bien la provenance des dvd avant de les acheter.

L’autre bonne nouvelle, nous vient d’Espagne.

Après avoir revu la législation sur le cannabis pour usage pharmaceutique, les Ibériques nous montrent la voie royale de l’application des lois intellectuelles et comptent dès Octobre 2005 renoncer à la chasse aux « Pirates sur son territoire". Sans doute s’attireront-ils les foudres de l’Europe, mais puisqu’on leur a déjà piqué les tapas...

di2 (merci Roberto)

Source :
- http://e-torpedo.net/article.php3?i...